Hearing and shame are twins. In the Bible, in the Genesis account, anthropomorph nudity and the hearing of “the sound of His footsteps” occur at the same time.
After having eaten the tree that denudes’ fruit, the first man and the first woman, at the same time, hear the sound of Yahweh-Elohim walking in the garden in the breeze of the day and see that they are naked and take refuge to hide their bodies behind the leaves of the tree that clothes.
Together arrive the soundy trouble and the sexual shame in the Eden.
The vision and the nudity, the hearing and the shame are the same thing.
To see and to hear are the same instant and this instant is immediately the end of the Paradise.

Audition et honte sont jumelles. Dans la Bible, lors du récit de la Genèse, arrivent en même temps la nudité anthropomorphe et l’audition du «bruit de Ses pas ».
Après avoir mangé le fruit de l’arbre qui dénude, le premier homme et la première femme, en même temps, entendent le bruit de Yahvé-Élohim qui se promène dans le jardin à la brise du jour et voient qu’ils sont nus et se réfugient pour dissimuler leurs corps derrière les feuilles de l’arbre qui vêt.
C’est ensemble qu’arrivent dans l’Éden la guette sonore et la honte sexuelle.
La vision et la nudité, l’audition et la honte sont la même chose.
Voir et entendre sont le même instant et cet instant est immédiatement la fin du Paradis.

Pascal Quignard, La Haine de la musique, Gallimard “Folio”, Paris, 1996, p.203

Previous ArticleNext Article